Vous pensiez que la saison dernière était imprévisible? Pensez encore. Avec Felipe Massa, Stoffel Vandoorne, Pascal Wehrlein, Alexander Sims, Maximillian Guenther, Gary Paffett, Tom Dillmann et Oliver Rowland rejoignant le championnat cette saison, la situation devient de plus en plus dure – extrêmement dure. Après un baptême du feu, Andre Lotterer revient avec la DS Techeetah pour entamer sa deuxième saison de Formule E. Relevant le défi lors de la saison 2017/18, Lotterer a commencé à défier même les pilotes les plus aguerris pour leur place sur le podium, à savoir son coéquipier Jean-Eric Vergne.

 

Avec une nouvelle saison, de nouveaux circuits urbains et, pour la première fois de son histoire, la Formule E va propulser le sport automobile international dans le royaume d’Arabie saoudite alors que la série prend le chemin de la vieille ville de Ad Diriyah, qui abritait autrefois la famille royale du pays.

Dans les anciens environs d’Ad Diriyah, les 22 voitures et pilotes de la génération 2 se rendront sur le parcours de 2,495 km pour se battre pour la première victoire de la saison. Avec 21 virages, les pilotes contourneront les murs de la ville historique avant de retourner vers la ligne de départ / arrivée au cœur du quartier. C’est une piste d’essai avec beaucoup d’ondulation, alors attendez-vous au degré habituel d’imprévisibilité et de combat rapproché. Eh bien, c’est la formule E après tout.

Pour notre champion en titre et pilote DS Techeetah, vous pensiez que la nouvelle saison était sans pression, avec un titre à défendre, mais non, le Français haut en couleurs ne veut pas différer. «Tout le monde a l’air compétitif. Je m’attends à ce que cette saison soit très dure et serrée. Je pense que tout le monde est une menace mais surtout moi-même “, a-t-il déclaré lors des essais préparatoires. “Si je fais une erreur, peu importe ce que font les autres – je ne marquerai pas de points. Je dois me concentrer sur moi-même et faire le meilleur travail possible. Ensuite, en fonction de la qualité de ma voiture, je devrais être en bonne position.”

Avec un total de quatre victoires, six podiums et pas un seul abandon au cours de la saison 2017/18, le Français a remporté le titre du championnat une course au début de la course à New York, terminant avec 198 points. La question est, peut-il le refaire?