Avec deux attack modes à la disposition des pilotes, à 28 minutes de fin de course, Jean Éric Vergne depasse Da Costa.

A 23 minutes, toujours pas d’attack mode pour les leaders : Jean Éric Vergne, Da Costa et Lotterer détachés du reste. Le portugais ayant une carte de plus : Le Fan Boost.
A 16 minutes de la fin, Lotterer lance son 1er attack mode et dépasse Da Costa, suivi de Jean Éric Vergne. Passage des Techeetas par les pits à 13 min de la fin offre le podium à D’ambrosio et Buemi, Jean Éric Vergne se retrouvant avec quelques secondes du premier attack mode qui sont suffisants pour dépasser Buemi.

A 11 minutes de la fin de la course. Un incident de José Maria Lopez enclenche un Full Course Yellow. L’extraction de la monoplace de Lopez cause la neutralisation de la course à 6 minutes de la fin et l’usure de l’attack mode de plusieurs pilotes sans pouvoir en profiter pleinement. Buemi profite du jaune pour activer son dernier attack mode sans perdre de temps derrière Jean Éric Vergne mais en perd du temps tant que le Full Course Yellow est en cours.

A 3 minutes de la fin, tous les pilotes activent ce qui restent des attack mode pour une attaque totale vers l’arrivée. Le premier à en profiter est Jean Éric Vergne qui prend la deuxième position a D’ambrosio.

Comme prévu Da Costa lance sa dernière carte au dernier tour, le Fan Boost et remporte la course a moins d’une longueur de Jean Éric Vergne qui revenait comme une flèche et offre à BMW sa première victoire en Formule E.