L’Irlandais a fait un tonneau avec sa Toyota Yaris WRC sur la SS7 et a été obligé de retirer le pare-brise, craignant que la vitre ne pénètre dans la voiture et le blesse, ainsi que son co-pilote Seb Marshall, lors de la prochaine étape.

La décision des commissaires sportifs indiquait : «L’équipage a retiré son pare-brise brisé dans la zone de contrôle entre le TC8 (Time Control 8) et le départ de la SS8. Cela contrevenait à l’article 42.1.2 du règlement sportif de la FIA WRC. La décision est une pénalité d’une minute. ”

Meeke a déclaré à Motorsport.com : « Nous travaillions à l’intérieur d’une zone de contrôle. Vous n’êtes pas autorisé à travailler à l’intérieur de la zone. OK, c’est la règle. Mais avons-nous essayé de prendre un avantage ? Est-ce que je voulais faire la scène sans pare-brise ? Non.

« Il y avait un retard de huit minutes dans le contrôle. J’étais assis avec mon casque prêt à partir lorsque le pare-brise a commencé à céder. La seule option était de retirer le pare-brise. Maintenant, Étais-je en train d’ajuster la pression des pneus parce que j’avais oublié de les faire ou quelque chose du genre ? Est-ce que j’essayais de gagner un avantage ? Non.

« J’ai eu une pénalité pour avoir essayé de rendre la voiture sécuritaire… Ils sont tous prêts à agir pour la sécurité routière, mais quand vous protégez votre voiture, vous obtenez une p***** de pénalité ! Comment ça ? Que veulent-ils que je fasse ? Perdre la vue? »

La pénalité fait chuter Meeke de la huitième à la dixième place, derrière les pilotes WRC2, Kalle Rovanpera et Mads Ostberg.