Je sais que l’exemple est loin de notre sujet, mais faites-moi confiance. Imaginez-vous aux portes d’une société pour passer un entretien d’embauche. Une société où vous avez déjà passé un premier entretien mais sans succès et vous voilà encore à ses portes pour une autre tentative. Pouvez-vous décrire votre frustration ? Vos émotions ? Difficile.

L’année dernière, en pleine lancée vers le titre mondial, Tänak vient échouer au pays de Galles sur un virage en haut d’une colline avec une casse irréparable. Et depuis ce moment, il n’a pas pu rattraper, ni Ogier, ni le titre.

Une année plus tard, le revoilà à Llandudno presque dans la même configuration que l’année dernière. La difficulté de se détacher du passé pour permettre au cerveau de créer un nouveau schéma conceptuel de la situation et par conséquent concevoir une fin différente est un effort extrêmement rude qui nécessite concentration et force d’esprit.

L’usure des chaussures et de la cambinaison de Tänak sur le podium du rallye reflètent l’engagement de l’estonien sur les routes galloises.

Ott pouvait prendre en considération plusieurs approches, l’attente, la prudence ou l’attaque et tout à son honneur c’est cette dernière qu’il a choisie. Je ne vais pas m’étaler sur les différentes parties du rallye, je vais vous inviter simplement à revoir la Power Stage et comparer les prises aériennes d’Ogier et de Tänak. Là réside votre réponse.

Vous verrez un homme à la poursuite d’une cible invisible à nous tous. Ce n’est ni la victoire du rallye, ni le titre, ni le maximum des points. C’est le fait de s’assurer à lui-même que le pays de Galles n’est qu’un rallye comme les autres et qu’il peut le gagner.

Ceci conditionne qu’une manière très intéressante la suite du championnat, car cette victoire, avec toute l’assurance qu’elle ramène dans l’esprit de l’estonien, elle lui permet de prendre le recul nécessaire pour décider de laisser courir ses principaux rivaux tout en assurant son titre.

L’Espagne nous en dira plus, mais pour le moment, l’estonien est au plus haut de sa forme mentale. Ogier et Neuville devront se réinventer en cette fin de saison pour le pousser à bout et avoir une chance de remporter le titre.