Sébastien Ogier

« S’élancer le premier en Sardaigne équivaut à faire une croix quasi d’entrée sur la victoire, tant le phénomène de balayage y est important. D’autant que la météo, qui aurait pu inverser la tendance comme c’était le cas l’an passé, n’a pas l’air de vouloir tourner à la pluie.

Je m’attends donc à un week-end difficile, mais je vais encore une fois donner mon maximum quelles que soient les circonstances et nous ferons les comptes à l’issue du week-end. D’autant que la C3 a progressé ces derniers temps et que j’ai eu de bonnes sensations au Portugal. Notre performance le premier jour conditionnera une nouvelle fois notre résultat final. »




Ott Tänak

« Ces deux épreuves sont des rallyes qui me plaisent et qui ont une signification particulière pour moi : le Portugal a été la première épreuve du WRC à laquelle je participe, et la Sardaigne est le lieu où j’ai gravi mon premier podium et ma première victoire. Des rallyes assez rapides mais très durs, comme nous l’avons vu l’année dernière, mais l’équipe a travaillé très dur et je pense que nous sommes bien préparés. Gagner au Chili était vraiment important. Nous devons maintenant rester concentrés et essayer de prendre de bons points lors de ce rallye. »




Elfyn Evans

« Je pense que tous les pilotes se souviennent de la première fois qu’ils se sont retrouvés au volant d’une voiture de rallye WRC. C’est pour cette raison que la Sardaigne restera pour moi un endroit vraiment unique. Ce n’est pas un rallye facile, mais une fois que vous y êtes allé, vous apprenez vraiment à apprécier le caractère stimulant des étapes.

En Sardaigne, notre objectif doit être le podium. Ce ne sera pas facile car la compétition est extrêmement forte pour le moment, mais si nous pouvons livrer un rallye intelligent, je ne vois aucune raison pour que nous ne puissions pas être à la hauteur pour obtenir les résultats recherchés. »




Andreas Mikkelsen

« C’est un rallye difficile, mais le principal défi est la condition des étapes. Il y a beaucoup de cailloux qui sortent de la route et c’est assez rugueux, en particulier lors du deuxième passage. Vous devez également faire durer les pneus car les boucles peuvent être longues et vous devez être sur la bonne gomme en tout temps. En plus d’être un rallye délicat, il est également assez technique. Il y a beaucoup d’endroits étroits. Cela signifie que vous devez être précis dans votre conduite, mais c’est un rallye cool. “