Ott Tänak a terminé la boucle la plus longue et la plus difficile du rallye méditerranéen avec une avance de 25,9 secondes dans sa Toyota Yaris sur son précédent leader Dani Sordo. Teemu Suninen a encore 17,0 secondes de retard sur sa Ford Fiesta.

Après une nuit en troisième position, l’Estonien a pris la tête lors du dernier des trois spéciales de ce matin, avant de prolonger son avantage à près d’une demi-minute avec la deuxième boucle. Ni Sordo ni Suninen n’avaient de réponse à son rythme. L’Espagnol Sordo a terminé deuxième lors des trois spéciales matinales, alors que Suninen l’a fait deux fois cet après-midi.




Les pistes rocailleuses et abrasives et les températures élevées constituaient un test difficile pour les voitures, les pilotes et les pneus. Les mélanges matinaux de gomme Michelin de tänak avec des moyennes suivis des durs cet après-midi, ont porté leurs fruits.

« Gagner toutes les étapes est une bonne chose, mais ma priorité est la victoire du rallye. Les victoires d’étape ne font aucune différence », a-t-il déclaré. « Ce fut un bon combat aujourd’hui, Dani a poussé fort et a fait du très bon travail. J’ai essayé de faire attention cet après-midi parce que c’était vraiment difficile par endroits. »




Sordo a perdu des secondes vitales ce matin alors que sa Hyundai, chaussée de pneus durs, souffrait de patinage. Suninen était ravi de sa performance, alliant vitesse et prudence alors qu’il profitait pour la première fois des connaissances du copilote très expérimenté, Jarmo Lehtinen.

Elfyn Evans et Andreas Mikkelsen se sont battus avec acharnement pour la quatrième place. Ils échangeaient leurs places à chaque spéciale du matin et l’écart ne dépassait jamais 2,6 secondes jusqu’à la dernière étape, lorsque Mikkelsen perdit du temps avec des pneus très usés. Evans a terminé avec 7,9 secondes d’avance sur le norvégien.




Les deux gardent Kris Meeke à bout de bras jusqu’à ce que le Britannique s’arrête pour une crevaison sur sa Yaris lors de la dernière spéciale. Il est descendu à la huitième place.

Son retard a permis à Thierry Neuville de se classer sixième, à près d’une minute du son coéquipier Mikkelsen. Le Belge a fait un mauvais choix de pneus ce matin et a eu du mal à trouver un rythme dans sa i20, malgré une modification de la configuration à mi-parcours.




Ce fut une autre journée décevante pour Sébastien Ogier. De retour après la collision d’hier, le Français a de nouveau heurté un rocher et cassé le bras de la suspension arrière de sa C3. Il effectua des réparations en bord de route avant de boiter jusqu’à la prochaine étape et se rendre dans le parc de service d’Alghero.

La dernière étape de dimanche est la plus courte du week-end à 41,90 km. Deux boucles identiques de deux étapes aboutissent à la Power Stage, une carte postale, le long de la côte ouest, qui offre des points bonus aux cinq pilotes les plus rapides.

Classement actuel :

POS PILOTE TEMPS DIFF
1. O. TÄNAK 3:04:10.3
2. D. SORDO 3:04:36.2 +25.9
3. T. SUNINEN 3:04:53.2 +42.9
4. E. EVANS 3:05:35.7 +1:25.4
5. A. MIKKELSEN 3:05:43.6 +1:33.3
6. T. NEUVILLE 3:06:42.7 +2:32.4
7. E. LAPPI 3:07:08.6 +2:58.3
8. K. MEEKE 3:08:03.6 +3:53.3
9. K. ROVANPERÄ 3:11:34.8 +7:24.5
10. J. KOPECKY 3:12:00.9 +7:50.6