ES1 – Lousã 1 (12.35 km) :

Une étape classique qui occupe une place particulière dans le rallye portugais. Les équipages se frayent un chemin à travers une forêt dense avant de s’attaquer à une série d’épingles à cheveux. Après cela, c’est une course passionnante vers l’arrivée à la périphérie du village de Lousã.

Bien que les organisateurs aient augmenté l’intervalle de temps entre les voitures WRC à quatre minutes, il semble qu’il reste encore de la poussière entre les arbres. Cela rendra les choses plus difficiles pour nos concurrents WRC.

Sébastien Ogier ouvrant la route, en toute sécurité lors de la première spéciale : “Comme prévu – très glissant. Ce sera un week-end difficile.”

Un excellent temps pour Dani Sordo dans la Hyundai i20 WRC qui a remporté la spéciale. Le temps le plus rapide de plus de 4 secondes devant Tänak et Suninen. “Ce n’était pas si mal. Il y avait quelques passages difficiles mais j’ai apprécié la voiture. Je suis heureux.”

 

SS2 – Góis 1 (18,78 km) :

Góis commence par une courte section d’asphalte avant de retomber sur du gravier. Les concurrents émergent d’une épaisse section forestière et sont accueillis par des paysages à couper le souffle dans les montagnes. Un bon rythme et une technique souple seront la clé d’un bon temps ici.

Un chrono décevant pour Thierry Neuville, la voiture semble glisser beaucoup. Il tombe à 11.5s de Tänak : “J’ai calé à un croisement et il a fallu un certain temps pour redémarrer la voiture”.

Il semble que Kris puisse avoir un problème d’interphone. Le coéquipier Seb Marshall lui fait signe de la main pour l’informer de l’étroitesse des virages. Kris a l’air très frustré, mais il n’a laissé que 5,5 secondes à Tänak : “Je n’ai pas entendu une note de toute la spéciale. Heureusement, les signaux de main de Seb étaient là !”

Votre top cinq après deux premières étapes : Sordo, Tänak, Latvala, Meeke et Suninen. Bien qu’il mène le rallye, Dani chute de + 3,3s vers Tänak. Il détient maintenant une avance marginale de 0.5s. “J’étais un peu lent parce que je ne voulais pas endommager les pneus ici. Bien sûr, je peux aller beaucoup plus vite.”

 

SS3 – Arganil 1 (14.44 km) :

Profondément ancré dans l’histoire du rallye au Portugal, Arganil est une véritable étape de pilote. Sur des routes naturelles traversant la chaîne de montagnes Açor, une combinaison de sections rapides et fluides se heurtent à des virages difficiles qui pourraient facilement pousser les équipes à la faute. On y de retour pour la première fois depuis 2001.

Kris Meeke a chuté de 1,5 s au point de passage de 3,5 km – le plus lent ici jusqu’à présent. Ses problèmes d’interphone pourraient encore entraver son parcours.

Loeb s’arrête à 1 km dans l’étape, c’est un problème lié au carburant. La Hyundai est à nouveau en route mais navigue très lentement à travers la spéciale. Dani Sordo, le leader du rallye, avance très lentement à travers l’étape. Serait-ce le même problème que son coéquipier Loeb a été confronté ? Une chose est sûre, il a perdu son avance. Hyundai vit un cauchemar : Sébastien Loeb a finalement atteint la fin de la spéciale mais a perdu plus de 15 minutes et Dani Sordo est sorti de sa voiture et travaille sur quelque chose derrière le siège.

C’est ainsi qu’Ott Tänak aurait voulu commencer son rallye du Portugal. Il va plus vite que son rival Citroën et remporte deux étapes de suite.

Classement provisionnel :
POS PILOTE TEMPS DIFF
1. O. TÄNAK 30:30.8
2. J. LATVALA 30:37.7 +6.9
3. K. MEEKE 30:44.8 +14.0
4. T. SUNINEN 30:47.8 +17.0
5. E. EVANS 30:52.5 +21.7
6. S. OGIER 30:53.9 +23.1
7. T. NEUVILLE 30:54.4 +23.6
8. G. GREENSMITH 31:11.1 +40.3
9. E. LAPPI 31:45.9 +1:15.1
10. K. ROVANPERÄ 31:59.1 +1:28.3