Matías Rossi a remporté la course Super TC 2000 sur le circuit El Villicum, à la tête d’une Toyota Gazoo Racing 1-2 avec son coéquipier Julián Santero. Matías Milla complète le podium pour l’équipe Renault Sport en troisième position.

Agustín Canapino, de Chevrolet, a calé sur la grille lorsque les lumières se sont éteintes, de même que Facundo Ardusso de Renault. Mariano Werner n’a pas pu éviter le malheureux Ardusso, qui s’est écrasé dans le dos de sa Renault Fluence. Quelques instants plus tard, Matías Muñoz Marchesi, pilote de Fiat, s’est écrasé causant la sortie d’un drapeau rouge.

La course a été relancée avec un départ glissant et le duo Toyota a repris la tête, Rossi devançant Santero suivi de Canapino, qui avait calé au départ mais a pu rejoindre la relance.

Canapino a abandonné au quatrième tour en raison d’un problème technique qui limitait son moteur à 3 000 tr / min, a confirmé après la course le propriétaire de l’équipe Chevrolet YPF, Luciano Monti.

La voiture de sécurité fait une autre apparition en raison de la sortie de Canapino. La reprise a vu Milla doubler Chapur pour la troisième place. Et Chapur s’est retiré en raison d’un problème de direction, laissant la place au pilote Renault Leonel Pernia.

Le drapeau à damier est sorti au 23e tour. Rossi et Santero ont remporté une victoire 1 et 2 pour Toyota, suivis de Milla de Renault, à cinq secondes. Pernía a franchi la ligne d’arrivée en quatrième position devant ses coéquipiers de Honda Racing, José Manuel Urcera et Ricardo Risatti, se classant parmi les six premiers.

Pernía est en tête du classement avec 58 points, Santero est deuxième avec 37 points, tandis que Rossi et Ardusso sont à égalité en quatrième position avec 32 points. La quatrième édition du Super CT 2000 de 2019 aura lieu à Rosario les 8 et 9 juin.