Dès le départ, le jeune talent, Azcona, choppe la troisième position à Priaulx et le distance pour se mettre en position d’attaque derrière Yvan Muller.

Pour les Hyundai, ce n’est pas très plaisant. Tarquini choppe cinq secondes de pénalité pour un départ volé, Michelisz et Farfus reviennent aux stands.

Les Volkswagen sont bien là, à la recherche d’un bon résultat. Kristoffersen met la pression sur Priaulx pour la quatrième place, suivi de son coéquipier Mehdi Bennani. Par contre, même avec le changement de moteur, Huff s’est retiré de la course.

Le trio de tête reste le même jusqu’au drapeau à damier. Belle note à Azcona qui n’a pas hésité à attaquer Muller dans le dernier tour mais l’expérience du français à parler. Björk s’impose pour la deuxième fois de la saison.

Les efforts de Kristofferson ont fini par payer et il dépasse le britannique Andy Priaulx au dernier tour pour récupérer la quatrième place.

Brusque changement de la balance de performance (BoP) pour les Lynk&Co 03

Cyan Racing a vu son équilibre de performances imposé par le promoteur de TCR, WSC, suite à leurs performances en qualifications. L’équipe a bloqué les deux premières places, à plus d’une demi-seconde.

WSC avait ajusté le BoP de l’équipe avant le week-end de la course après leurs difficultés en Slovaquie, en réduisant 10 kg supplémentaires de lest, tout en leur permettant de rouler à un niveau supérieur de 100% de la puissance du moteur.

L’ajustement consiste maintenant à ramener la puissance à 97,5%, soit le même que Hyundai, qui entre en vigueur immédiatement.