Dès le départ, Wittmann se fait dépasser au premier virage par Bruno Spengler. Le pilote local, Robin Frijns, Fittipaldi et Duval écopent de cinq secondes de pénalité pour des Jump start.

Après 13 tours, les positions restent figées entre Sprengler et Wittmann, avec Réné Rast en embuscade. Pendant ce temps, les Aston Martin de Juncadella et Dennis s’arrêtent sur piste et provoquent la sortie de la Safety Car.

Tour 18, reprise des hostilités ! Spengler tasse le peloton avant la relance de la course pour s’assurer une marge de manœuvre au premier virage. Le perdant de la relance est Rast qui lâche la dernière marche du podium au profit de Van Der Linde.

Tour 21, le leader s’arrête pour laisser Wittmann aux commandes. Ce dernier et Rast restent les derniers à compléter le ballet des passages aux stands au 5 tours après. Un tour de plus et Réné Rast se retrouve obligé de se retirer suite à des vibrations.

Après tous ces incidents, ceux qui ont réussi à sortir leur épingle du jeu sont ceux qui ont réalisé leurs arrêts aux stands très tôt. Eng se retrouve en tête de la course à moins de cinq minutes du drapeau à damier avec une belle passe d’armes entre Joel Eriksson et Nico Müller pour la deuxième position.

Eng remporte la première course avec huit secondes d’avance sur Eriksson et Müller.